Quelques transformations viennent d’êtres réalisé sur mon vélo-couché en side-car. Pour une plus grande stabilité.

La roue AR est passée en 20 pouces, la roue AV en16 pouces.
Le siège passager est devenu mobile et posé entre les deux roues.
4 boulons suffisent pour le maintenir.
Et voilà l’image du nouvel engin et le support passager indépendant.
Possibilité de transport de fret,ou d’animaux.

Et transport de personne, avec un avantage d’avoir une assistance au pédalage musculaire.
Et toujours pas de pollution ?


Après le vélo couché, voilà le vélo debout.
Ma dernière création, fabrication française avec de la récup (française) parce que nos pays de consommation, quant quelque chose est cassé ou un peut tordu on le jette sans réfléchir si l’on ne peut pas en faire une autre utilisation.
La conception à 3 roues est sûr, stable et simple à l’équilibre tout en marchant. le système fonctionne avec des mouvements naturels du corps, pour fournir un contrôle complet tout en engageant vos muscles du tronc, ce que le vélo elliptique intérieur ne peut pas faire.

Démonstration en vidéo


Voici une transformation, mon (truc) elliptique qui me prend de la place dans le garage, et qui n’enthousiasme pas grand monde vient d’être transformé en trike 2 x 20 et 24 pouces pour plus de plaisir à rouler et quelques heures de plaisir du bricolage, mais assez satisfais de la réussite.


Et voilà le trike à deux places. (10 ans déjà)
Multifonction.On peut y monter seul. ou à deux. 😎 ou en famille.

Voilà puisque personne ne m’a trouvé les défauts je me les suis chercher moi-même.
Tout le système de direction a été refait, pour limiter l’effet de chasse dans les virages.Commande de la direction AR par biellette, en remplacement des câbles qui donnaient trop de souplesse
Déplacement du pédalier AR. Assise forme coquille pour limiter l’effet tenaille entre la 4 et 5ème lombaire pour ceux qui connaissent cette douleur?.Possition AR semis alongé.
Remplacement de la roue AR par une de 20 pouces. Et abaissement du siège pour limiter l’effet de pencher sur une route avec un dévers.
J’aimerais bien croiser sur ma route un utilisateur de trike, pour avoir des critiques sur ma création, avant que je le mette en peinture.

En cours de remontage.

La bête finie


L’aviroute: eh! qu’es à qu’ô, on peux dire, un objet roulant qui donnera la même sensation que si vous êtes sur un aviron, par exemple si vous n’avez pas de plan d’eau à proximité ou si vous êtes pris d’aquaphobie (peur de l’eau).

Voir petite démo


Quatorze ans déjà !
Dès 2010, les 67 kilomètres tarn-et-garonnais de ce vélo route sont totalement opérationnels. Une belle réalisation rendue possible grâce aux conseils généraux.
Mais voilà quand les petits enfants ont vu ces drôles d’engins rouler ?…
Papi t’es pas cap d’en fabriquer un ?…, me connaissant un peu bricoleur !Comme j’aime bien relever un défi, nous voilà une bonne occupation pour passer les vacances.1: il faut trouver un vieux vélo, il a été offert par Gégé, le guidon par Claire, et tout les accessoires manquants il faut faire les brocantes et vides grenier, bien pratique les brocantes pour ce genre de bricolage.
le dépouiller de tous ses accessoires, avoir une bonne scie à métaux, une meuleuse, et faire cogiter ses méninges, car bien sur nous sommes partis sans plan, juste quelques photos.

Après quelques heures de travail une nouvelle forme de vélo se dessine.voir les premiers essais.


Et ce n’est pas facile il faut réapprendre à tenir l’équilibre sur cet engin, aussi j’ai préféré confier les essais à Jean-Michel, n’étant pas trop sur de mes soudures, je préfère surveiller là ou ça va casser?…Et bien non il n’a pas cassé, çà marche. Bon, mais après toute une journée de discussion et réflexion, il a fallu exécuter les modifications, couper ressouder.

Et voilà la bête finie