#1 17-06-2008 11:23:38

jean-michel lacoste
Administrateur
Lieu: Dieupentale
Date d'inscription: 18-12-2006
Messages: 175
Site web

Association du CAMIDOC

CAMIDOC, vous connaissez ?

http://www.dieupentale.com/forum/uploads/6_ecusson_camidoc.jpg


FONDATEUR de CAMIDOC     Henri Clamens DIEUPENTALE

CAMIDOC est le nom d'une association fondée en Février 1993 par Henri Clamens . Originaire de Dieupentale,ancien élève de l'école Polytechnique, sa carrière d'ingénieur l'avait éloigné de son village où il est revenu à l'âge de la retraite et où il a été élu conseiller municipal.
Passioné de culture occitane son ambition était de développer un tourisme rural à travers la découverte du patrimoine des villages (architecture ,artisanat,gastronomie,folklore,langue...)
L' une des principales réalisations pratiques est le "Camin del Campestre"sentier de l'Occitanie qui relie Chaum dans le Haut-Comminges à Entrechaux au pied du mont Ventoux en passant bien sûr par Dieupentale et Espinas
Henri Clamens en a assuré la présidence jusqu'en 1998 mais il a continué son action comme secrétaire trésorier jusqu'a son décès en 1999.La nouvelle présidente Arlette Biraben-Debersee de Nousty (Pyrénées-Atlantiques), a tenu à honorer sa mémoire et le 12 Septembre 2001,en présence de Jean-Bernard Lacaze et des membres du Conseil municipal  une plaque a été scellée sur le mur de l'ancienne école qui avait  vu naître Camidoc et où se trouve toujours le siège social de l'association.
http://www.dieupentale.com/forum/uploads/thumbs/6_copie_de_ecusson_camidoc.jpg                                                                                http://www.dieupentale.com/forum/uploads/thumbs/6_copie_de_dscf2774.jpg


Collectivités

              Associées pour la

                          Mise en valeur d'

                                      Itinéraires de

                                                  Découverte de l'

                                                             Occitanie et de son

                                                                         Campestre.

• Retraités qui gardez vivant le souvenir du monde rural de votre enfance et qui, désirant que ce souvenir ne se perde pas, avez autant d'information à donner qu'à recevoir.

• Touristes lassés de la foule des plages qui voulez prendre le temps de découvrir ou redécouvrir le patrimoine si divers de nos villages (architectural, artisanal, gastronomique, folklorique, linguistique, etc...).

• Jeunes qui avez la chance de vivre dans ce pays où il fait bon vivre et qui ignorez souvent la richesse et les atouts de notre région.Suivez, chacun à votre rythme les itinéraires tracés par CAMIDOC, cette Association qui a été créée en février 1993 en Tarn-et-Garonne pour favoriser un tourisme culturel de type rural, axé sur la découverte ou la redécouverte des villages de la France méridionale, à travers leur histoire, leurs coutumes et leur vie quotidienne.

_________________________________________________

CAMIN DEL CAMPESTRE

1er Itinéraire de randonnées

Créé par Camidoc
"Camin del Campestre" est le premier itinéraire qui sillonne le centre de l'Occitanie, des Pyrénées à la Provence.
Commençant près du Val d'Aran, où l’Occitan est une des langues officielles, il traverse la Gascogne, le Quercy, le Rouergue et le Languedoc, pour se terminer au cœur de la Provence.
Dans chacune des communes-étapes figurant sur la carte située au verso de la plaquette, vous bénéficierez de tous les renseignements nécessaires sur :
- les possibilités d'hébergement dans les environs, avec une préférence pour les gîtes ruraux ;
- celles de restauration, avec une préférence pour les tables d'hôte ;
- les spécialités gastronomiques du secteur ;
- les curiosités de toute sorte à voir dans ces communes et sur le trajet entre deux communes-étapes consécutives, en insistant sur l'origine des noms des lieux-dits et des noms de famille ;
- les spectacles folkloriques, sportifs, etc... visibles dans le secteur avec les dates ;
- les coutumes locales, etc..

Venez découvrir les sentiers de l'Occitanie !!!
Pour tout renseignement - CAMIDOC
Mairie de Dieupentale – 82170-tel:05.63.02.50.00


http://www.dieupentale.com/forum/uploads/6_copie_4_de_file0511.jpg

Chaum (31) ,entre Haut-Comminges et Val d'Aran-tel: 05.61.79.55.57  Chaum
Aventignan (65) lien entre Bigorre et Comminges-tel: 05.62.99.02.24  Aventignan
Monleon-Magnoac (65), au coeur du Magnoac Gascon-tel: 05.62.99.40.08  monleon-magnoac
Idrac-Respailles (32) ,au coeur de lf Astarac Gascon-tel: 05.62.66.73.50  idrac-respailles
Nougaroulet (32), centre des BastidesGasconnes-tel: 05.62.65.62.76  nougaroulet

Dieupentale (82) et ses pigeonniers languedociens-tel:05.63.02.50.00  Dieupentale
Espinas (82) et ses Gariottes quercynoles-tel: 05.63.30.64.72  espinas
Lanuejouls(12), centre geographique de 1'Occitanie-tel: 05.65.81.95.09  lanuejouls

Comps-La- Grand-Ville (12) ,au coeur du Segala-tel: 05.65.74.12.23   grandville
Ayssenes (12) , au pied du plateau du Lagas-tel: 05.65.46.50.91  ayssenes
Marnhagues-et-Latour (12), porte du pays des Templiers - tel 05.65.99.38.46   latour
Pouget(Le( (34), la circulade aux 5 collines-tel: 04.67.96.71.09   pouget
Euzet (30) et ses souvenirs des Camisards-tel: 04.66.83.61.85  euzet
Saint-Chaptes (30), capitale de la Gardonnenque-tel:04.66.81.20.21   saintchapte
Tavel (30), lien entre Languedoc et Provence-tel: 04.66.50.04.10  tavel
Richerenches (84) et sa commanderie dans 1'enclave des Papes-tel: 04.90.28.01.00  richerenches
Euzet(84), carrefour provencal au pied du Ventoux - tel: 04.90.46.00.11  entrechaux

http://www.dieupentale.com/forum/uploads/6_file0520.jpg  http://www.dieupentale.com/forum/uploads/6_file0518.jpg  http://www.dieupentale.com/forum/uploads/6_file0512.jpg  http://www.dieupentale.com/forum/uploads/6_copie_3_de_file0511.jpg




Assemblée générale du 26 avril 2008 à Monleon-Magnoac (Haute-Pyrénées)
http://www.dieupentale.com/forum/uploads/6_ecusson_camidoc.jpg
Favoriser le tourisme culturel de type rural


L'association a tenu son assemblée générale le 26 avril à Monléon-Magnoac (Haute-Pyrénées).
L'association a été fondée en 1993 par Henri Clamens, de Dieupentale (aujourd'hui décédé), son siège social se trouve dans la mairie de cette commune. Les lettres de Camidoc sont les initiales du but de l'association :
   
   Collectivités

              Associées pour la

                          Mise en valeur d'

                                      Itinéraires de

                                                  Découverte de l'

                                                             Occitanie et de son

                                                                         Campestre.

Son ambition est de favoriser  le tourisme rural  à travers la découverte du patrimoine des villages (architecture, artisanat gastronomie, folklore, linguistique...). Trente communes relais forment ainsi deux itinéraires dans l’Occitanie, leurs initiales donnant leur nom à l'itinéraire.Des communes adhérentes sont associées à ces itinéraires dont Canals et Bioule en Tarn et Garonne.

De gros efforts sont à faire pour la promotion de ces itinéraires et pour relancer l'intérêt des communes notamment par le biais de dépliants et d'Internet. Chaque année l'assemblée générale est l'occasion de la découverte d'une région pendant 4 jours (Les baronnies cette année).

Le bureau : Colette Clamens présidente d'honneur, Ariette Biraben-Deberssee (Nousty) présidente, Mauricette Armand (Richerenches) vice-présidente, François Bouzigues (Monlèon-Magnoac) trésorier, Francis Bouigue (Chaum) trésorier adjoint, Serge Debersee (Nousty) secrétaire, Marie-Paule Clamens (Montauban) secrétaire adjointe.

_________________________________________

CAMIDOC regroupe neuf départements.
A ce jour il existe deux itinéraires touristiques,
I - CAMIN DEL CAMPESTRE qui sillonne le centre de l’Occitanie des Pyrénées à la Provence, avec dix sept communes étapes.

Chaum, (31)
      Aventignan (6)
            Monléon-Magnoac (65)
                  Idrac-Respailles (32)
                        Nougaroulet (32)

                              Dieupentale (82)
                                    Espinas (82)
                                          Lanuejouls (12)

                                                Comps La Grand Ville (12)
                                                      Ayssenes (12)
                                                            Marnhagues et Latour (12)
                                                                  Pouget (le) (34)
                                                                        Euzet (30)
                                                                              Saint Chaptes (30)
                                                                                    Tavel (30)
                                                                                          Richerenches(84)
                                                                                                Entrechaux (84)


II - BIARN E BIGORRA qui traverse le Béarn et la Bigorre avec treize communes étapes.

Bielle (64)
   Issor (64)
      Abos (64)
          Ribarrouy (64)
              Nousty (64)

                      Escaunets (65)

                              Bazillac (65)
                                  Ibos (65)
                                      Geu (65)
                                         Orignac (65)
                                              Ricaud (65)
                                                  Rebouc (65)
                                                      Aventignan (65)

                             

Chaque village composant les lettres du mot CAMIN DEL CAMPESTRE et BIARN E BIGORRA est un "VILLAGE ETAPE".

Ces villages ont élaboré un dépliant avec un plan de la commune, la liste des choses à voir, des adresses pour se restaurer, se loger, etc. que l’on pourra trouver soit à la Mairie soit dans un endroit public.

Ces itinéraires culturels sont destinés d’une part : aller à la découverte du patrimoine rural et d’autre part : à promouvoir et à soutenir la langue Occitane.

Cette association est à but non lucratif.
Pour prendre contact avec CAMIDOC vous pouvez vous adresser aux Mairies de

NOUSTY 64420 Nousty

MONLEON-MAGNOAC 65 monleon-magnoac

RICHERENCHES 84 richerenches

Siège social : Mairie de Dieupentale (Tarn et Garonne)tel:05.63.02.50.00

Secrétaire adjointe Marie-Paule Clamens (Montauban-Dieupentale).(email)

Présidente A. Biraben-Debersée 64420-NOUSTY Pyrénées Atlantiques Nousty
Vice-présidente Mauricette Armand 84600-RICHERENCHES Vaucluse richerenches
Vice-président François Bouzigues 65670-MONLEON MAGNOAC Hautes Pyrénées monleon-magnoac

Hors ligne

 

#2 06-07-2008 17:46:05

H.Lacoste
Administrateur
Lieu: Dieupentale
Date d'inscription: 20-12-2006
Messages: 729
Site web

Re: Association du CAMIDOC

Suite au CAMIDOC: COMMUNE DE DIEUPENTALE
Extrait : bulletin municipal
Ecrit par Henri Clamens
http://www.dieupentale.com/forum/uploads/6_plan4.jpg

PROPOS DE PIGEONNIERS


Pour mieux comprendre la présence de nombreux pigeonniers dans tout le Sud-Ouest il n'est pas
inutile de faire un peu d'histoire.
Sous l'Ancien Régime, en effet, le fait d'avoir un pigeonnier était un privilège de la noblesse, parfois
du clergé, et à la fin du XVIII éme siècle de quelques bourgeois; les pigeons allaient donc se nourrir
sur les terres de tous, mais ne profitaient qu'à certains, les pigeonniers de cette époque sont donc
relativement  rares, par exemple, les pigeonniers du XVIII éme de Dieupentale ne sont que 5:
Le premier numéroté le long de l'itinéraire (repère 3), en mauvais état, appartenait à Monsieur
l'Abbé Laparre, curé de Dieupentale qui avait fait bâtir en 1760 - 1770 son prieuré tout en briques
rouges (repère 4)
Le  2 éme (repère 6),isolé, appartenait à la métairie de Monsieur d'Hostes, dont la maison était
voisine.
Le 3 éme (repère  10) est situé dans une métairie appartenant à un notable de l'époque, le Sieur
Maury, dont la demeure se situe au (repère 8)
Le 4 éme (repère 16) et le 5 éme (repère 17) appartenaient à d'autres familles nobles,(de Manas, de
Mages, de Bouloc,?)
Après la nuit du 4 août 1789 au cours de laquelle tous les privilèges furent abolis, tout les petits
propriétaires, nombreux dans notre région, ont tenu à marquer ce changement et toutes les maisons
construites au cours du XIX éme siècle, comportent presque toujours un pigeonnier, qui le plus
souvent est du type "pied de mulet",avec un toit en deux parties séparées par une entrée pour les
pigeons, alors que les pigeonniers plus anciens ont des formes plus variées (clocheton pour le repère
10, tour avec escalier extérieur pour le 16) et forme hexagonale pour le 17).
Les matériaux employés sont divers.
La terre crue, soit  en  masse, soit en briques séchées au soleil.
- La terre cuite, brique rouge, surtout dans les parties exposées à la pluie ou au mauvais temps.
- Les galets, abondants dans notre région de Garonne.
Dans le Quercy et la Guyenne la pierre vient s'ajouter à ces matériaux, le pigeonnier étant souvent
surélevé sur 4 pieds  de pierre comportant un dispositif pour empêcher les prédateurs des pigeons
(rongeurs en particuliers) de se rendre dans les pigeonniers
Les derniers pigeonniers construits à Dieupentale datent de la période qui a suivi la 1ère Guerre
Mondiale. L'usage des pesticides a entraîné la quasi disparition des pigeons; les pigeonniers ont donc
perdu leur rôle utilitaire, mais leur silhouette familière est un élément esthétique irremplaçable dans
les paysages de nos départements occitans.
Dieupentale porte un nom d'origine germanique ; les Wisigoths ,qui furent
   les maîtres du Languedoc pendant plus de deux siècles ont donné à ce lieu le nom de "vallée
   profonde" soit "dippen thaï";la Garonne coulait à cette époque au bas du village actuel.
Il y avait dès le XIème siècle deux paroisses sur le territoire actuel de la
   commune:Saint Pierre,à l'emplacement de l'église actuelle, dont l'abside romane du X11ème siècle
   est visible du cimetière,et Saint Martin,au hameau de La Motte, où est encore visible un tumulus
   recouvrant une ancienne nécropole;L'église Saint Martin a disparu au cours du XVII ème
   siècle, sans doute au moment des guerres de religion, mais le souvenir de cette paroisse
   subsiste par le maintien d'une fête votive en automne dans le hameau de La Motte.
Entre catholiques et protestants, de durs affrontements "se sont produits dans la région, où
   Montauban était une place forte tenue par les Protestants.
Une bataille sanglante eut lieu d'ailleurs au cours de l'été 1628, entre Dieupentale et la
   paroisse voisine de Lapeyrière; le lieu-dit Monsagnas en perpétue le souvenir.
Partagée en deux par la voie ferrée Toulouse- Paris et par le canal latéral à la Garonne, la
   commune s'est surtout développée dans la plaine, de part et d'autre de la RN113, là où les
   terres, appelées boulbènes, sont excellentes.
En montant la côte qui conduit au coteau, on peut voir, à droite de la route, une curieuse
   collection d'enjoliveurs de voiture, qui n'est pas sans rappeler un certain petit village gaulois...
Négrette est le nom d'un cépage qui abonde dans les vignes du côteau et qui est
   caractéristique du cru du Frontonnais (la zone de l'Appellation Contrôlée englobe le coteau de
   Dieupentale.
Tous  les pigeonniers du village sont du type "pied de mulet", sauf trois qui sont indiqués sur le
   plan au verso, celui de Marel, de type hexagonal, n'ayant malheureusement plus son toit
   d'origine.
A la limite des champs, on trouve très souvent, des cognassiers qui font office de bornes; L’un
    d'entre eux est indiqué dans le plan, mais on en trouve une bonne vingtaine dans la
    commune, très facilement repérables au mois d’avril, où leur floraison vaut un petit détour.
La "tournée des oeufs",faite par les enfants de choeur les premiers jours de la semaine Sainte,
   est une tradition qui s'est perdue il y a à peine une quinzaine d'années.
En vue de mesurer l'enracinement occitan dans la commune, il a été procédé à un examen des
   noms des conseillers municipaux entre 1850 et 1900, soit 17 noms. Parmi ces 17 noms,11
   sont d'origine occitane certaine:
                Bernus  ( bernhe ou vergne signifie aulne)
                Clamens ( Clamenç est le prénom Clément)
                Cluzel (petit filet de pêche)
                Courdy  (cordiè : fabricant de cordes)
                Delboy  (del bois: du buis)
                Larroque (la roche)
                de Lapomarède (pomarède: pommeraie)
                Murât  ( entouré de murs )
                Mespoulet (mespoliè:néflier)
                Pescay  (pescaire : pêcheur )
                Vignolles  (vinholiè -vigneron)
                2 autres noms sont peut-être d'origine occitane:( Boistel et Channac) et 5 autres sont
d'origine française:
Dubreil, Laporte, Martin , de Saint-Sernin,Toulouse).

Hors ligne

 

#3 12-07-2008 22:00:06

H.Lacoste
Administrateur
Lieu: Dieupentale
Date d'inscription: 20-12-2006
Messages: 729
Site web

Re: Association du CAMIDOC

des communes adhérentes sont associées à ces itinéraires, dont Canals

Etant commune adhérente a l'association CAMIDOC nous pouvons signaler que CANALS a édité un petit recueil, très instructif pour ceux qui ont le désir de faire connaissance avec la langue d'oc ou le patois bien de chez nous.
http://www.dieupentale.com/forum/uploads/thumbs/6_oc1.jpg      http://www.dieupentale.com/forum/uploads/thumbs/6_oc_2.jpg
Pour toutes informations, contactez Michel Vayssières Canals Tel:0563673572;  (courriel)

Et bona lectura a totis ?... mad

Hors ligne

 

#4 15-01-2009 19:39:38

H.Lacoste
Administrateur
Lieu: Dieupentale
Date d'inscription: 20-12-2006
Messages: 729
Site web

Re: Association du CAMIDOC

neutral Bona Annada 2009 à Totis wink


BONA ANNADA !                                                  BONNE ANNEE!
«La vida es pas un long flum tranquila                 «La vie n'est pas un  long fleuve tranquille
Que s'escola sens nos tarabustar.                         Qui s'écoule sans nous tracasser
Nos envia, sens relambi, una esprova                    Nous envoie, sans relâche, une épreuve
Que nos cal, mait o mens, surmontar.                    Qui nous faut, plus ou moins, surmonter
L'annada que s'acaba,                                          L'année qui se finie,
Arresta pas de se gastar.                                      Arrête pas de se gâter, 
E le descoratjament nos agaita,                             Et le découragement nous secoue
Amodats per aqueles que fan que repapiar,            Provoqué par ceux qui ne font que rabâcher,
En fousilhant, a tôt pic, dins la plega,                     En fouillant, à coup de bec dans la plaie,
En prenen plaser a tôt negrejar.                           En prenant plaisir à tout noircir.
Alavetz, sus la fulha blanca,                                 Alors, sur la feuille blanche,
Ont ma pluma ven de se pausar,                          Ou ma plume vient de se poser,
Ma man es ar restada.                                         Ma main est arrêtée.
De quel biais me cal sôscar,                                 Dans quel sens il me faut réfléchir
Per saber cossi dire Bona Annada?                       Pour savoir comment dire Bonne Année?
Me cal dona, a l'entorn, la confiença                     Il me faut donner, aux alentour, la confiance
E trobar las paraulas per encoratjar.                    Et trouver les paroles pour encourager.
Dire que cal aver l'esperança                               Dire qu'il faut avoir l'espérance
En pas en romegan encara                                  Ce n’est pas en rouspétant encore
Que la situacion va se melhorar!                          Que la situation va s'améliorer!
Cal pas, es de sigur, tresfoliar de joia,                 Il ne faut pas, c'est sur, tressaillir de joie,
Me cal saber, un bon moral, gardar.                     Mais il faut savoir garder un bon moral
Nos cal veire darrièr le cèl que s'encruma            Il faut voir derrière le ciel qui s'obscurcit
Le solelh que vol encara dardalhar.                      Le soleil qui veut encore rayonner.
Me sembla que sus la fulha blanca.                      Il me semble que sur la feuille blanche.
Ma pluma commença à lisar                                Ma plume commence à glisser
Ma man se fa mai lesta.                                      Ma main se fait plus leste.
Sabi ara cossi me cal parla.                                Je sais maintenant comment je dois parler.
Me cal dire ame esper: Bona Annada.»                Il me faut dire avec espoir: Bonne  Année.»

En Miquèl Vaissièras, de Canals                                         De Michel Vayssières, de Canals

Glossaire. Tarabustar, tracasser; amodats, provoqués; repapiar, rabâcher; fousilhant, fouillant;
negrèjar, noircir; romegan, rouspétant; tresfoliar, tressaillir; que s'encruma, qui s'obscurcit;
dar-dalhar, rayonner; lisar, glisser.

Merci Michel pour ce texte en occitan, que je me suis permis de copier et de traduire à ma façon?...

Hubert Lacoste

Hors ligne

 

#5 06-04-2009 22:08:14

H.Lacoste
Administrateur
Lieu: Dieupentale
Date d'inscription: 20-12-2006
Messages: 729
Site web

Re: Association du CAMIDOC

L'association du CAMIDOC vous informe

http://www.dieupentale.com/forum/uploads/thumbs/6_copie_de_ecusson_camidoc.jpgDieupentale:sur les chemins avec Camidoc.

À l'occasion de rassemblée générale qui aura lieu samedi 25 avril 2009 à 17 h 30 à Peyrusse-le-Roc
(accueil le vendredi 24 avril 2009 et repas du soir), des visites sont organisées le samedi 25 avril
(La chartreuse St-Sauveur, la Bastide et la chapelle des Pénitents noirs de Villefranche-de-Rouergue,
pique-nique, visite de la grotte préhistorique et du parc de Foissac, repas du soir avec animation
occitane) et le dimanche 26 avril 2009 (Site médiéval de Peyrusse-le-Roc et repas de midi).
Possibilités d'hébergements en gîte où en hôtel.
Inscriptions auprès de Robert Lortal au: 0565819227.

Hors ligne

 

#6 13-05-2009 23:19:53

H.Lacoste
Administrateur
Lieu: Dieupentale
Date d'inscription: 20-12-2006
Messages: 729
Site web

Re: Association du CAMIDOC

Dieupentale. Assemblée générale de Camidoc
http://www.dieupentale.com/forum/uploads/6_camidoc.jpg

L'assemblée générale vient d'avoir lieu à Peyrusse-le-Roc, en Aveyron. Même si les adhérents sont
heureux de se retrouver pendant trois jours culturels et festifs, chaque fois dans une ville différente
de l'Occitanie, l'association est à la recherche d'un nouveau souffle. Se faire connaître notamment
par Internet, mieux animer l'association à partir d'idées nouvelles. Le bureau réélu: Présidente,
Arlette Biraben-Debersse, de Nousty (64); vice-présidente, Mauricette Armand, de Richerenches
(84); secrétaire, Serge Debersee, de Nousty (64); secrétaire adjointe, M.-Paule Clamens, de
Dieupentale (82);
trésorier, François Bouzigues, de Monléon-Magnoac (65); trésorier adjoint, Francis
Bouigue, de Chaum (31); membres, J.-Claude Martin, de Saint-Chaptes (30); Robert Lortal, de
Lanuéjoouls (12); Léonce Dintrans, de Bazillac (65), et Claude Bontoux, d'Entrechaux (84).

Hors ligne

 

#7 26-12-2009 17:50:59

H.Lacoste
Administrateur
Lieu: Dieupentale
Date d'inscription: 20-12-2006
Messages: 729
Site web

Re: Association du CAMIDOC

Grisolles. Un livre indispensable pour connaître le canton
http://www.dieupentale.com/forum/uploads/6_al_canton.jpg
Le livre «Al Canton de Grisolles» consacré à la mémoire du canton de Grisolles vient d'être édité. Il
présente divers aspects historiques et ethnographiques et linguistiques des communes concernées.
Jean-Michel Garric, attaché de conservation du patrimoine du conseil général et conservateur de
l'abbaye de Belleperche, propose des notices historiques pour chacune des communes.
Ces notices sont précédées par les analyses étymologiques de Paul Burgan, professeur retraité, et
par les études du patrimoine ecclésial du chanoine Gayne.
Une évocation succincte des grandes périodes de l'histoire occitane du canton est illustrée par de
larges extraits des bulletins de la société archéologique de Tarn-et-Garonne et des travaux de divers
auteurs tels que Guy Astoul, Jean-François Delord, Raymond Dumons, Jean-Claude Fabre, Jean Gay,
Maurice Mondoulet…
La langue occitane, présente à travers des siècles dans les chartes des coutumes, se retrouve en
version moderne dans les poèmes de Théodore Calbet, dans les extraits du livre «Glane canalaises
de Michel Vayssières, et les témoignages de la partie ethnographique.

Ces témoignages complétés par les documents de Marie-Madeleine Olivier et les Amis du musée
Grisolles évoquent les traditions festives et la vie collective du début du XXe siècle, ainsi que les
travaux agricoles, la vie quotidienne, les mœurs et les coutumes. Ils sont illustrés par environ 400
photos ou cartes postales prêtées par les habitants.
Achetez le vite au prix promotionnel de 15 euros 25euros. Vous aurez le plaisir soit de vous y
voir, soit d'y voir vos parents ou grands-parents.
Il est disponible dans les mairies du canton et à la médiathèque de Grisolles.
ext: de la DDM

Pour toutes informations, contactez Michel Vayssières Canals Tel:0563673572;  (courriel)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr